COMMENT CA MARCHE ? 
 

Plus de 74% d’énergies renouvelables

D’une longueur totale d’environ 9 kilomètres, le réseau est aujourd’hui alimenté par une chaufferie gaz. Cette chaufferie fournit du chauffage et de l’eau chaude sanitaire à l’équivalent de 2700 logements givordains. Le réseau est depuis 2020 alimenté à plus de 74% par des énergies renouvelables permettant ainsi à ses clients raccordés de bénéficier d’une TVA à taux réduit sur l’ensemble de leur facture d’énergie. En effet le gaz naturel servant à la chaufferie est constitué pour plus de la moitié de biogaz.

Le Biogaz est produit par la fermentation des matières organiques (lisiers, boues de station d’épuration). Ce biogaz est épuré et injecté dans le réseau de distribution de gaz naturel classique.

La chaufferie gaz des Vernes a été complétée à partir de 2021 par une chaufferie biomasse implantée sur le même site.

La chaufferie des Vernes

De la chaufferie des Vernes part toute l’énergie nécessaire aux abonnés, via le réseau de distribution. L’eau chaude chemine ainsi entre 70 et 105°C dans des canalisations présentes sous la chaussée et bien isolées afin de ne pas subir de forte déperdition thermique.

Des chambres de vannes et autres organes de régulation permettent à chaque antenne du réseau d’avoir le débit nécessaire à l’alimentation en puissance des bâtiments reliés au réseau de chaleur. Les tuyaux aller et retour arrivent ainsi dans la sous-station, généralement située au premier sous-sol du bâtiment.

Un échangeur permet de transférer les calories du réseau à la boucle d’eau chaude du bâtiment, permettant ainsi le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire des usagers.

 

Crédit photo : © Thierry Fournier  Métropole de Lyon